Polémique sur les Canadair : "Les avions ne sont pas dans les airs parce qu'on n'en a pas assez", déplore le syndicat des pilotes

Le représentant du syndicat SNPNAC dans le Gard, Stéphan Le Bars, dénonce le manque d'avions disponibles sur franceinfo. "Tous les ans on se retrouve avec des avions cloués au sol soit par manque de pièces détachées soit parce que la maintenance n'a pas été effectuée en temps et en heure" dit-il. 

Un Canadair au dessus de Biguglia.
Un Canadair au dessus de Biguglia. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Les pompiers et pilotes de Canadair sont beaucoup sollicités depuis le début des incendies dans le sud de la France. Sauveur Gandolfi-Scheit, le maire de Biguglia, l'une des communes où 1 800 ha de végétation ont été ravagés, a assuré, mardi 25 juillet, sur franceinfo que la "catastrophe" aurait pu être évitée si les Canadair étaient intervenus plus tôt.

Le syndicat majoritaire des pilotes de Canadair dénonce, lui, un manque de moyens en personnel mais aussi en matériel. Pour "être efficace, il faudrait avoir 12 avions" estime Stéphan Le Bars. "Sur Nîmes, on en 7, sur la Corse 2, soit 9 avions au total" a explique le représentant du syndicat SNPNAC dans le Gard.

Des situations jugées trop délicates 

"Tous les ans, on se retrouve avec des avions cloués au sol soit par manque de pièces détachées soit parce que la maintenance n'a pas été effectuée en temps et en heure" souligne le syndicaliste avant d'ajouter : "A un moment donné, on va devoir remettre du carburant dans les avions."

"Pendant cette période, les avions ne sont pas dans les airs parce qu'on n'en a pas assez et le feu fait sa vie. Les pompiers se retrouvent dans des situations très délicates, ça fait des années que les directions successives ne nous entendent pas" a conclu Stéphan Le Bars.