Marne : un camp militaire en proie aux flammes, les pompiers ne peuvent pas intervenir à cause d'obus de 14-18

Les soldats du feu doivent se contenter de surveiller le périmètre pour éviter la propagation des flammes.

Le camp de Suippes.
Le camp de Suippes. (GOOGLE MAPS)

Le camp militaire de Suippes (Marne) fait face dimanche 30 juin à un incendie qui a déjà ravagé 40 hectares. Le feu s'est déclaré le mercredi 26 juin, mais les pompiers ne peuvent pas intervenir à l'intérieur du camp à cause de la présence d'obus de la Première Guerre mondiale de 1914-1918, rapporte France Bleu Champagne-Ardennes

"C'est très compliqué d'intervenir à l'intérieur du camp parce qu'il y a toujours des obus présents, la terre les rejette en surface avec le temps", explique Jean-Raymond Egon, le maire de Suippes et vice-président du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis). "Avec ce feu intense, les obus sont chauffés et peuvent exploser", alerte l'élu. Le Sdis ne peut donc pas intervenir à l'intérieur du camp et l'incendie se poursuit. 

"Tant qu'il ne pleuvra pas, ça ne s'arrêtera pas"

"Il est hors de question qu'on envoie un seul pompier si on ne sait pas ce qu'il y a sous terre", ajoute le maire. D'après Jean-Raymond Egon, "tant qu'il ne pleuvra pas, ça ne s'arrêtera pas." L'Armée, contactée par France Bleu, le déplore mais avec le vent et la chaleur, le feu ne cesse de reprendre.

Les pompiers encerclent et surveillent donc le périmètre de la base militaire à l'extérieur afin que l'incendie ne se propage pas sur les champs agricoles situés autour. Des équipes d'une soixantaine de pompiers font des roulements jour et nuit pour limiter le feu.