Cet article date de plus de six ans.

Les moyens de lutte de l'Homme face aux incendies dévastateurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Les moyens de lutte de l'Homme face aux incendies dévastateurs
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 revient sur les gigantesques feux qui se sont multipliés ces dernières années aux quatre coins du monde.

Le feu encercle et ravage la ville de Fort McMurray au Canada depuis deux jours. Des incendies de ce type se déclenchent souvent un peu partout dans le monde et cela n'est souvent pas dû au hasard. En 2007, le Péloponnèse (Grèce) avait été particulièrement touché par les flammes et Athènes avait même été menacé. Ces incendies étaient d'origine criminelle et 65 personnes avaient perdu la vie durant cet épisode dramatique. En Australie en 2009, c'est l'État de Victoria qui avait été la proie des flammes. Devant des pompiers impuissants, la canicule et la sècheresse avaient nourri ces feux de brousse et 131 personnes avaient perdu la vie. Là encore, l'origine était criminelle et le Premier ministre Kevin Rudd avait parlé de "crime de masse".
 
L'année 2015 a été particulièrement meurtrière à cause des feux de forêt. À Valparaiso (Chili), un incendie incontrôlable avait fait quinze morts et des millions de sans-abris en Californie. Les pompiers avaient dû s'en remettre à la pluie pour limiter la progression des flammes. 

Des actions de prévention  

Le domaine forestier français est moins vaste, mais il présente aussi un risque, et les autorités tentent de prendre des actions en amont pour éviter les incendies lors de la période estivale. "L'idée c'est de cloisonner le massif forestier à des tailles raisonnables. Ensuite, on attaque massivement tous les feux naissants. On utilise des moyens exceptionnels pour des choses petites", explique Jean-Jacques Bozabalian, le chef d'État-major interministériel de zone Sud sécurité civile. Les pompiers reconnaissent toutefois qu'au-delà d'un seuil critique, plus aucun moyen matériel ne permet de limiter la propagation.
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.