La classe politique unie derrière Richard Ferrand après la tentative d'incendie

La tentative d'incendie de la maison secondaire de Richard Ferrand a suscité de nombreuses réactions politiques et des condamnations unanimes.

FRANCE 2

Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, est un fidèle de la première heure d'Emmanuel Macron. Dès vendredi 8 février, le chef de l'État lui a apporté son soutien sur Twitter, après que sa maison secondaire a été victime d'une tentative d'incendie : "Rien ne légitime la violence ou l'intimidation à l'égard d'un élu de la République". "Honte à ceux qui commettent de tels actes", affirme pour sa part le Premier ministre Édouard Philippe. L'ensemble du monde politique s'est mobilisé, après la tentative d'incendie de sa maison à Motreff (Finistère).

Un climat inquiétant

Jean-Luc Mélenchon a adressé dans la nuit un message de solidarité à Richard Ferrand. Marine Le Pen dénonce elle aussi cette tentative d'incendie. "Ce sont des faits graves et inadmissibles. J'ai exprimé tout de suite mon soutien au président Ferrand", déclare la présidente du Rassemblement national. Pour le ministre de l'Intérieur, s'en prendre au quatrième personnage de l'État revêt une gravité particulière et témoigne d'un climat inquiétant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Ferrand lors du Congrès du Parlement, à Versailles (Yvelines), le 9 juillet 2018.
Richard Ferrand lors du Congrès du Parlement, à Versailles (Yvelines), le 9 juillet 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)