Cet article date de plus de trois ans.

Isère : l'incendie contre les gendarmes est d'origine criminelle

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Isère : l'incendie contre les gendarmes est d'origine criminelle
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

A Meylan (Isère), plusieurs véhicules appartenant à des gendarmes et à leurs proches ont été incendiés. Des logements ont dû être évacués. La piste criminelle est d'ores et déjà privilégiée.

Plusieurs véhicules personnels de gendarmes et de leurs proches ont été touchés par un incendie à Meylan (Isère) dans la nuit du 25 au 26 octobre. Des familles ont dû être évacuées en pleine nuit. Sur place, le journaliste Olivier Martin précise que "l'incendie n'a pas été revendiqué", mais qu'il s'agit bien d'un "acte criminel". Il ajoute que "selon nos informations, du produit inflammable a été retrouvé sur place, des traces d'effraction ont également été relevées, un grillage a été sectionné". C'est ce dernier détail qui intrigue les enquêteurs puisqu'il s'agit du même mode opératoire utilisé lors de l'incendie de la caserne de Grenoble (Isère) en septembre dernier. 

La surveillance et la sécurité seront renforcées

Les auteurs de l'attaque n'ont pas encore été identifiés. Pour Olivier Martin, "difficile, de dire s'il y a un ou plusieurs auteurs, car la caméra de surveillance ne pointait pas vers le lieu de l'effraction". Le parquet parle d'une action organisée, minutieusement préparée. Des précautions vont être prises pour renforcer la surveillance et la sécurité autour des casernes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.