Incendies : "Nous n'avons pas les moyens aériens nécessaires", estime le président de la région PACA

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, dénonce le manque de "moyens aériens nécessaires (...) Alors que l'on doit défendre la totalité du littoral méditerranéen, Corse comprise."

Un Canadair, le 25 juillet 2017.
Un Canadair, le 25 juillet 2017. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Un incendie s'est déclaré dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 juillet à La Londe-les-Maures et Bormes-les-Mimosas (Var). En début d'après-midi, le feu avait déjà parcouru au moins 1 300 hectares. Des feux se sont aussi déclarés mercredi matin dans le secteur de Collobrières (Var) et à Peynier (Bouches-du-Rhône). 12 000 personnes ont été évacuées, selon la préfecture du Var.

"C'est un désastre" a déclaré Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur mercredi sur franceinfo. Au total, "on a déjà perdu 4 à 6 000 ha" a-t-il estimé.

Les Canadair "sont presque tous obsolètes"

"Nous n'avons pas les moyens aériens nécessaires (...) Nous avons 12 Canadair, dont 4 qui sont en panne, et qui sont presque tous obsolètes. Alors que l'on doit défendre la totalité du littoral méditerranéen, Corse comprise." a-t-il affirmé.

Mardi soir, Gérard Collomb a confirmé la commande de six bombardiers d'eau. Cet effort n'est pas suffisant selon Renaud Muselier. "C'est un plus mais ces bombardiers font six tonnes d'eau et doivent se poser à terre sur un aéroport pour pouvoir recharger. Ce sont des retardants, ils n'ont pas la même utilité que les Canadair qui éteignent les feux."

Pour pallier ce manque de Canadair, Renaud Muselier a interpellé Emmanuel Macron pour organiser "un groupement d'intérêts nationaux des pays du sud". "Il faut faire une commande de 25 Canadair avec des pays comme la Grèce ou le Portugal, (...) pour remettre en charge la production", a-t-il expliqué.