Incendie dans le Var : le vent, l'ennemi numéro un des pompiers

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Incendie dans le Var : le vent, l'ennemi numéro un des pompiers
France 2
Article rédigé par
D.Schlienger, C.Barbaux, T.Simonet, T.Souman, P.Vaireaux, N.El-Kahouafin S.Lerch, A.Domyn C.Chabaud, A.Richier, L.Pekez, France 3 Paca, A.Da Silva - France 2
France Télévisions

Il joue encore des mauvais tours dans le Var, alors que les incendies semblaient être maitrisés dans la journée. Depuis le début de la semaine, le vent est l'ennemi des pompiers. 

Le mistral s'est levé à nouveau et le feu est reparti dans certaines forêts, n'offrant aucun répit aux pompiers. Le combat continue, jeudi 19 août, pour contrer ce qui semble être le pire incendie en France depuis 20 ans. Malgré la bonne volonté des forces en présence, cinq nouveaux départs de feux ont été dénombrés dans l'après-midi. C'est dans les airs que le combat est le plus âpre. Onze engins s'y sont succédés pour aider les forces présentes sur terre, tout au long de la journée.   

L'aide aérienne renforcée 

Impossible de savoir où le feu va reprendre, et c'est dans les airs que tout se décide. Au moindre signe de fumée, les avions et hélicoptères déversent des tonnes d'eau. "La stratégie était de fixer tous les départs de feu possible, nous voulions frapper vite et fort pour éviter de nouvelles catastrophes", explique le capitaine Jean-Marc Sicard, le responsable de la gestion des moyens aériens. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.