Incendies : l'Australie évacue des milliers d’habitants et mobilise 3 000 militaires réservistes

L'état d'urgence a été décrété dans le sud-est de l'île et un ordre d'évacuation a été donné à plus de 100 000 personnes

Un pompier lutte contre les flammes le 31 décembre dans la banlieue de Nowra, en Nouvelle-Galles du Sud. Samedi 4 janvier 2020, 3 000 réservistes de l\'armée ont été appelés pour prêter main forte à ces soldats du feu volontaires exténués.
Un pompier lutte contre les flammes le 31 décembre dans la banlieue de Nowra, en Nouvelle-Galles du Sud. Samedi 4 janvier 2020, 3 000 réservistes de l'armée ont été appelés pour prêter main forte à ces soldats du feu volontaires exténués. (SAEED KHAN / AFP)

L'Australie brûle. Le pays a appelé 3 000 militaires réservistes à se déployer pour faire face aux feux de forêt qui dévastent actuellement le pays, a annoncé samedi 4 janvier le Premier ministre Scott Morrison. Il s'agit d'une mobilisation sans précédent, face à ces incendies meurtriers qui durent depuis le mois de septembre.

"Cette décision permet d'avoir plus d'hommes sur le terrain, plus d'avions dans le ciel, plus de navires en mer", a déclaré le chef du gouvernement, critiqué pour sa gestion de la crise. Un général deux étoiles a été nommé pour superviser l'intervention de l'armée et le HMAS Adelaide – un porte-hélicoptères – a été déployé pour contribuer à l'effort de lutte contre ces feux.

Depuis des mois, l'armée australienne apporte son aide en matière de reconnaissance aérienne, de cartographie, de recherche et de sauvetage, de logistique et de soutien aérien. Environ 2 000 militaires ont déjà été déployés. "Le gouvernement n'a pas pris cette décision à la légère", a affirmé la ministre de la Défense Marise Payne. "De mémoire d'homme, c'est la première fois qu'un tel nombre de réservistes est ainsi appelé dans l'histoire de notre nation."

Un week-end sous tension en raison de la canicule 

Des dizaines de milliers d'Australiens ont par ailleurs quitté samedi leurs domiciles, transformant en villes fantômes des stations touristiques habituellement animées en cette saison. L'état d'urgence a été décrété dans le sud-est de l'île-continent et ordre a été donné à plus de 100 000 personnes d'évacuer dans trois Etats.

Aujourd'hui, il s'agit de sauver des vies.Gladys Berejiklian, Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud

Le week-end s'annonce catastrophique sur le front des incendies. Les températures caniculaires attendues samedi – dépassant les 40 °C – s'accompagneront de vents violents qui risquent d'attiser les centaines de feux de forêt brûlant à travers le pays depuis quatre mois, dont la plupart sont hors de contrôle.

Depuis le début de la saison des incendies, au moins 23 personnes sont mortes, des dizaines d'autres sont portées disparues et plus de 1 300 maisons ont été réduites en cendres. Une surface équivalente à deux fois la Belgique a brûlé.