Incendies : face au feu, le débroussaillement

Dans les Bouches-du-Rhône, les maisons ont été épargnées par les flammes grâce au bon entretien des terrains privés.

France 3

La côte bleue est devenue un paysage de cendres. Sur la seule commune d'Ensuès-la-Redonne (Bouches-du-Rhône), ce sont 320 hectares qui sont partis en fumée. Pourtant, au milieu des arbres calcinés, toutes les maisons sont intactes : selon le maire de la commune, le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd si les parcelles parcourues par les flammes n'avaient pas été débroussaillées.

Une obligation légale qui coûte cher

Dans le village, la maison de Jonathan Fialon a été entièrement cernée par les flammes. Mais si sa propriété a été épargnée, c'est que le terrain a été correctement débroussaillé. "Heureusement que les abords de la maison étaient dégagés, ça a joué un rôle majeur dans le fait de sauver la maison", explique-t-il. Le débroussaillement est une obligation légale, mais il coûte cher : entre 2 000 et 4 000 euros l'hectare, voir davantage si le terrain est escarpé.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Incendie de pinède à Mailhac et aux abords de Bizes-Minervois (Aude), le 13 juillet 2016. 
Incendie de pinède à Mailhac et aux abords de Bizes-Minervois (Aude), le 13 juillet 2016.  (MAXPPP)