Cet article date de plus de quatre ans.

Incendies en Haute-Corse : huit nouveaux départs de feu

Vigilance maximale pour les pompiers de Haute-Corse : le risque d'incendie est très élevé, l'île de beauté a été placée en vigilance jaune aux vents violents

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un touriste prend des Canadairs en photo, près de Sisco, en Haute-Corse, le 12 août 2017.  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Huit départs de feu ont été recensés samedi 2 septembre en Haute-Corse, a rapporté France Bleu RCFM. Ces incendies sont essentiellement concentrés sur le centre de l'île et la Balagne. Deux séries d'incendies quasi simultanés entre 12h10 et 12h20 ont été comptalibilisés, aidés par de fortes bourrasques. La Corse a été placée en vigilance jaune aux vents violents, les rafales peuvent atteindre 120 km/h.

Dans le secteur de Calenzana et de l'Argentella, près de Calvi, trois hectares et 2 000 mètres carrés ont brûlé à proximité d'habitations et d'un camping. Deux trackers, deux Canadairs, et une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés par trois départs de feu. Ces incendies sont en voie d'être "fixés", selon la préfecture de Haute-Corse.

500 femmes et hommes mobilisés

Le Boziu, dans le centre Corse, est l'autre secteur touché, avec trois départs de feu survenus vers midi. Un hectare a brûlé sur la commune d'Erbaghjolu nécessitant l'intervention d'un hélicoptère bombardier d'eau et de deux trackers. Toujours dans le Boziu, du côté de Saint-André, cinq hectares ont été parcourus sur un premier foyer, un et demi sur un second. Un des flancs de cet incendie serait fixé, selon la préfecture de Haute-Corse.

Là aussi, d'importants moyens ont été déployés : les pompiers du Cortenais ont été aidés par un groupe de vingt-cinq sapeurs du Vaucluse, du détachement héliporté des Bouches du Rhône, 80 hommes, de quatre trackers et de trois Canadairs, qui agissent en alternance sur les nombreux foyers.

Enfin, deux feux se sont déclarés à Oletta et Linguizzetta, deux foyers désormais éteints qui ont détruit respectivement 600 m² de végétation. 

Face à des conditions météo difficiles, le travail des moyens aériens et des quelques cinq cents femmes et hommes sur le terrain est compliqué. Les préfectures de Corse interdisent l'accès à plusieurs massifs forestiers en journée, à cause de ce risque incendie très important.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.