Incendies dans le Gard : deux enquêtes en cours

L'enquête sur l'origine des incendies de Générac (Gard) se poursuit, la piste criminelle est toujours privilégiée.

France 2

Les enquêteurs privilégient la piste criminelle. À Générac, dans le Gard, l'origine des incendies qui ont mobilisé les pompiers pendant cinq jours ne fait plus de doute samedi 3 août. La veille, deux individus ont été interpellés, mais le parquet a indiqué que leur garde à vue a été levée faute d'éléments suffisants. "Mais les investigations se poursuivent avec notamment des prélèvements par les experts sur les départs de feu", indique la journaliste Claire Pain depuis Générac.

Plusieurs hypothèses sur les causes du crash du Tracker

Une enquête est également en cours pour déterminer les causes du crash d'un bombardier vendredi 2 août. Des témoins de l'accident sont actuellement entendus. "Y a-t-il eu une défaillance mécanique ? Le pilote a-t-il fait un malaise ? Une hypothèse est étudiée : celle de la perte de repères du pilote au moment où son appareil s'est engouffré dans l'épaisse colonne de fumée", poursuit la journaliste. L'analysé des débris du Tracker devrait prendre plusieurs semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Canadair de la Sécurité civile intervient sur un incendie près de Générac (Gard), le 2 août 2019. Le même jour, un bombardier d\'eau de type Tracker, plus petit, s\'est écrasé en combattant cet incendie, tuant son pilote.
Un Canadair de la Sécurité civile intervient sur un incendie près de Générac (Gard), le 2 août 2019. Le même jour, un bombardier d'eau de type Tracker, plus petit, s'est écrasé en combattant cet incendie, tuant son pilote. (PASCAL GUYOT / AFP)