Incendies dans le Gard : amertume et soulagement parmi les habitants

Publié Mis à jour
Incendies dans le Gard : amertume et soulagement parmi les habitants
Article rédigé par
L. Courte, A. Delambre, T. Toujas - France 2
France Télévisions

Alors que le feu a été fixé, les habitants d'Aubais, dans le Gard, ont découvert les dégâts causés chez eux par les flammes. Si certains ont eu de la chance, d'autres ne peuvent pas en dire autant.

Au lendemain de l'important incendie à Aubais, dans le Gard, un paysage de désolation est visible, lundi 1er août. 370 hectares ont brûlé. À quelques kilomètres, Jacqueline Roussel a bien cru ne jamais revoir sa maison. Hier, la retraitée a assisté au ballet des Canadair, juste au-dessus de sa maison. Les pompiers sont intervenus dans son jardin pour éteindre le feu. Immédiatement évacuée, Jacqueline Roussel a pu regagner son logement dans la soirée. Pendant que les hélicoptères continuent leur travail de sécurisation, Bernard Angelard, lui, constate les dégâts avec amertume. Ce matin, il essaye tant bien que mal de réparer sa pergola, désabusé. "L'impuissance, parfois il faut faire avec", affirme-t-il.

L'enquête suit son cours

De l'impuissance, de la peur, mais aussi un certain soulagement. Deux hectares sont partis en fumée dans son écurie, mais grâce à l'aide d'amis et d'habitants, une propriétaire a pu sauver les 50 chevaux du domaine. "On est vraiment soulagés que tous les chevaux aillent bien. On n'a pas perdu grand-chose sur les écuries", explique-t-elle. Le feu a été fixé dans la nuit, mais les pompiers sont toujours à pied d'œuvre. Ils sont encore 300 sur le terrain pour sécuriser plusieurs kilomètres de lisières. Les gendarmes continuent leurs investigations. Les causes de l'incendie restent pour l’heure inconnues.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.