Incendies : 25 procédures judiciaires ont été lancées pour des feux de forêt ou de champs

Parmi ces procédures, neuf ont été ouvertes à Rennes, en Ille-et-Vilaine, et six à Bordeaux, en Gironde. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les pompiers interviennent sur l'incendie près de Landiras, en Gironde, le 12 août 2022.  (BENJAMIN GUILLOT-MOUEIX / HANS LUCAS / AFP)

La justice enquête sur les nombreux incendies qui ravagent la France depuis le début de l'été. Au total, 25 procédures sont en cours concernant des feux de forêt ou de champs, a appris franceinfo mercredi 17 août auprès du ministère de la Justice. Parmi ces procédures, neuf ont été ouvertes à Rennes (Ille-et-Vilaine), six à Bordeaux (Gironde), deux à Pau (Pyrénées-Atlantiques) et deux à Toulouse (Haute-Garonne).

Quatre des incendies qui font l'objet d'une procédure judiciaire sont d'origine accidentelle et onze sont d'origine volontaire. A ce stade, les causes des dix autres incendies restent indéterminées. Par ailleurs, cinq personnes ont été mises en examen pour "incendie volontaire", trois pour "incendie involontaire". Quatre se trouvent actuellement en détention provisoire. A Rennes, trois personnes ont déjà été condamnées pour un incendie de champs.

Vingt-six interpellations de personnes soupçonnées d'être pyromanes

Le ministère de l'Intérieur a de son côté annoncé mardi que 26 personnes soupçonnées d'être des pyromanes avaient été interpellées depuis le début de l'été. "Plus de 500" gendarmes et policiers, "spécialisés dans la recherche de ces pyromanes" sont mobilisés en France, déclaré mercredi Gérald Darmanin, en déplacement dans le Jura. 

Au total, plus de 62 000 hectares ont brûlé en France depuis le début de l'année, selon les données du système européen d'information sur les feux de forêts (EFFIS). Il s'agit d'un record sur ces seize dernières années, selon ces chiffres. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.