Incendie du Cuba Libre : les deux gérants du bar face aux parties civiles

Le procès de l'incendie du Cuba Libre s'est ouvert lundi 9 septembre à Rouen (Seine-Maritime). En août 2016, 14 personnes avaient péri dans le bar, piégées par les flammes.

FRANCE 2

En août 2016, 14 personnes perdaient la vie dans l'incendie du Cuba Libre, un bar de Rouen (Seine-Maritime). Lundi 9 septembre, le procès des deux gérants de l'établissement s'est ouvert. "On a l'impression qu'ils arrivent avec une certaine assurance", estime Alain Legros, père de deux victimes. Le soir du drame, les bougies du gâteau d'anniversaire ont mis le feu dans une cave aménagée en boite de nuit. Le plafond et les murs étaient recouverts de plaques insonorisantes, mais extrêmement inflammables. De plus, la porte de l'unique sortie de secours était verrouillée et aucun système d'alarme n'était installé.

Ils encourent jusqu'à cinq ans de prison

À l'audience, les deux prévenus n'ont pas contesté avoir commis des erreurs. "Ce qu'ils ont précisé aujourd'hui au tribunal, c'est qu'ils n'avaient jamais envisagé la possibilité d'un tel incendie", indique Me Antoine Vey, avocat de la défense. Ils encourent jusqu'à cinq ans de prison et 76 500 € d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un incendie s\'était déclaré au sous-sol du Cuba Libre à Rouen dans la nuit du 5 au 6 août 2016, faisant 14 morts. 
Un incendie s'était déclaré au sous-sol du Cuba Libre à Rouen dans la nuit du 5 au 6 août 2016, faisant 14 morts.  (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)