Incendie meurtrier à Paris : une femme avec des antécédents psychiatriques placée en garde à vue

L'incendie meurtrier survenu à Paris, dans la nuit du 4 au 5 février, serait d'origine criminelle.

France 2

Une femme a été interpellée, principale suspecte de l'incendie meurtrier qui a ravagé un immeuble du 16e arrondissement de Paris, dans la nuit du 4 au 5 février. "Cette femme a des antécédents psychiatriques. Elle aurait fait un court et récent séjour dans un hôpital spécialisé", rapporte le journaliste de France 2 Frédéric Crotta, qui s’exprime en direct du commissariat du 17e arrondissement de Paris.

Arrêtée en train de mettre le feu à un véhicule

"Les conditions de son interpellation laissent à penser qu'il s'agit d'une déséquilibrée puisqu'elle a été arrêtée en pleine nuit, en état d'ébriété, en train d'essayer de mettre le feu à un véhicule devant l'immeuble. Elle est connue pour des problèmes de voisinage. Les services de police la connaissent également pour un port d'arme prohibé, mais qui n'a aucune relation avec cette affaire. L'audition de cette femme de 40 ans permettra d'en savoir un peu plus sur sa personnalité et sur sa responsabilité", conclut le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers interviennent sur le lieu d\'un incendie meurtrier rue Erlanger, dans le 16e arrondissement de Paris, le 5 février 2019.
Des pompiers interviennent sur le lieu d'un incendie meurtrier rue Erlanger, dans le 16e arrondissement de Paris, le 5 février 2019. (BENOIT MOSER / BSPP / AFP)