Cet article date de plus de deux ans.

Incendie meurtrier à Paris : six victimes identifiées, premier hommage

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
L’auteure présumée de l’incendie meurtrier à Paris venait de sortir de l’hôpital psychiatrique
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La femme soupçonnée d'être à l'origine de l’incendie à Paris qui a fait dix morts était sortie d'un séjour à l'hôpital psychiatrique près d'une semaine avant le drame, a indiqué mercredi 6 février le procureur de la République.

On en sait un peu plus sur les circonstances de l'incendie meurtrier à Paris. Six des dix personnes décédées ont désormais été identifiées mercredi 6 février. Mercredi soir, c’était un moment de recueillement, de communion, à l'église Saint-François-de-Molitor, dans le 16e arrondissement de Paris. Les personnes présentes sont venues célébrer la mémoire des victimes de l'incendie de la rue Erlanger. "Je ne suis pas chrétienne, mais c'est une manière de me joindre à la douleur de tout le monde, de notre quartier, de notre arrondissement", affirme une femme.

 Immeuble sécurisé

 Essia B, l'auteure présumée de l'incendie, a passé l’équivalent de cinq ans en hôpital psychiatrique pour un total de treize séjours. Essia B. en est sortie cinq jours avant l'incendie, sur décision médicale. Elle est toujours sous surveillance à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris.  Les expertises se poursuivent alors que la sécurisation de l’immeuble vient d'être achevée. Les enquêteurs doivent notamment encore déterminer s'il y a eu un ou plusieurs départs de feu.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendie meurtrier à Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.