Incendie entre la Lozère et l'Aveyron : le propriétaire d'un engin agricole soupçonné d'avoir déclenché le feu en garde à vue

L'auto-entrepreneur s'est présenté lui-même à la gendarmerie. Il doit être interrogé pour déterminer précisément les circonstances des départs de feu.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le feu a pris à cheval entre la Lozère et l'Aveyron, dans les gorges du Tarn, lundi 8 août.  (RENAUD BALDASSIN / MAXPPP)

Le propriétaire d'un engin agricole a été placé en garde à vue, mercredi 10 août dans les locaux de la gendarmerie de Meyrueis (Lozère), dans le cadre de l'enquête sur l'incendie qui a ravagé plus de 700 hectares entre la Lozère et l'Aveyron depuis lundi, indique France Bleu Gard Lozère. Le feu ne progresse plus depuis mardi après-midi. Plus de 3 000 personnes ont été évacuées.

L'auto-entrepreneur s'est présenté lui-même à la gendarmerie. C'est lui qui était au volant de l'engin agricole soupçonné d'avoir déclenché cet incendie. Selon les premières constatations, il y a eu trois départs de feu qui ont été provoqués par un engin agricole "qui circulait sur la route. Une partie de son matériel est tombée, ce qui a provoqué des étincelles et allumé plusieurs feux sur six ou sept kilomètres", a expliqué le maire Jean-Paul Pourquier du Massegros Causses Gorges, lundi à France Bleu Gard Lozère.

Déterminer si des négligences sont à l'origine du feu

La substitut du procureur de la République de Mende (Lozère) affirme que l'homme doit être entendu pour déterminer précisément les circonstances des départs de feu.

"Il existe dans ce domaine des infractions involontaires qui nous permettent d'incriminer et de poursuivre des personnes qui, par négligence, pourraient causer un sinistre tel que cet incendie. Si ces négligences sont à l'origine de destructions qui créent des dommages irréversibles à l'environnement, des peines allant jusqu'à cinq ans de prison peuvent être encourues", explique-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.