Cet article date de plus d'un an.

Incendie de La Rotonde : l'homme placé en garde à vue a été mis en examen et placé en détention provisoire

Le parquet a confirmé à franceinfo qu'il a été mis en examen pour "dégradation du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'intérieur ravagé par les flammes de la brasserie parisienne La Rotonde, le 18 janvier 2020. (XAVIER GRUMEAU / RADIO FRANCE)

L'homme placé en garde à vue pour "dégradation volontaire" dans l'enquête sur l'incendie du restaurant La Rotonde, à Paris, a été mis en examen samedi 1er février pour "dégradation du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes", a appris franceinfo auprès du parquet de Paris. Il a été placé en détention provisoire après avoir été présenté à un juge d'instruction samedi après-midi.

Il est soupçonné d'être impliqué dans l'incendie du restaurant du 6e arrondissement survenu dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 janvier 2020, mais aussi dans la tentative d'incendie - de ce même restaurant - le 9 janvier.

Le 18 janvier vers 4h30 du matin, Gérard Tafanel, un des cogérants de la brasserie, avait surpris "plusieurs individus qui tournaient" autour de la brasserie. Les dégâts nécessitent une fermeture de plusieurs semaines. Du produit accélérant a été trouvé sur place, selon une source judiciaire à franceinfo.

C'est dans ce restaurant qu'Emmanuel Macron avait célébré sa qualification pour le 2e tour de la présidentielle en 2017. Le 1er mai dernier, la brasserie avait été mise sous haute protection policière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.