Rouen : l'inquiétude règne parmi les habitants

L'incendie de l'usine chimique Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) est désormais éteint, mais l'inquiétude persiste. On peut voir des galettes d'hydrocarbures sur la Seine et des habitants se balader avec des masques. Pour la ministre de la Santé, la ville est clairement polluée par les suies.

france 3

C'est une opération à haut risque qui se déroule samedi 28 septembre sur la Seine. À proximité immédiate des lieux de l’incendie de l’usine Lubrizol, des bateaux projettent de puissants jets d'eau. L'objectif est de repousser les polluants pour éviter qu'ils ne passent le barrage et contaminent le fleuve. À Rouen (Seine-Maritime), l'inquiétude est plus présente que jamais. Certains portent des masques, d'autres se sont précipités chez le pharmacien.

Des opérations de refroidissement à suivre

Depuis le premier jour de l'incendie jeudi, les ministres se sont succédé sur place pour apaiser les craintes des habitants. Mais les propos de la ministre de la Santé, vendredi, n'ont pas vraiment rassuré la population. De nombreuses questions restent en suspens. Le patron du groupe industriel s'interroge notamment sur la nature exacte de l'incendie. Équipés de masques, les pompiers poursuivent leur travail sur le site de l'incendie. Les opérations de surveillance et de refroidissement devraient encore durer plusieurs jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Lubrizol ravagée par les flammes, le 26 septembre 2019.
L'usine Lubrizol ravagée par les flammes, le 26 septembre 2019. (JEAN-JACQUES GANON / AFP)