Lubrizol : un suivi "tardif et incomplet" selon la commission d’enquête du Sénat

Les conclusions de la commission d’enquête du Sénat sur l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) pointe certains manquements dans la gestion de cet incident.

FRANCE 3

C’est un constat qui relance totalement cette affaire. Jeudi 4 juin, la commission d’enquête du Sénat sur l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) il y a huit mois établit des conclusions fortes et remet en cause le gouvernement. Ce rapport assure que "le suivi sanitaire a été à la fois tardif et incomplet (…) dans cet accident industriel majeur." Une enquête de santé commencera à peine en septembre, soit un an après l’incendie.

L’origine du feu établi ?

Durant leurs investigations, et selon une information de France 3, les enquêteurs ont pu identifier ce qu’ils considèrent aujourd’hui comme une piste majeure concernant l’origine de l’incendie. "Le feu serait parti de la société Normandie Logistique, voisine de Lubrizol, et plus précisément selon eux dans le bâtiment qui abritait le vestiaire du personnel. Un vestiaire vétuste avec deux radiateurs défectueux. Ce serait des vêtements humides déposés sur ces radiateurs qui auraient pris feu", révèle la journaliste Nathalie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants réclament plus de transparence sur l\'incendie qui a ravagé l\'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), le 26 novembre 2019.
Des manifestants réclament plus de transparence sur l'incendie qui a ravagé l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), le 26 novembre 2019. (LOU BENOIST / AFP)