Incendie d’un site Seveso à Rouen : "La façon dont ça a été géré est très approximative", estime David Cormand (EELV)

David Cormand, eurodéputé et secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 1er octobre.

France 2

Des habitants de Rouen tentent d'obtenir la vérité sur l'incendie de l'usine de Lubrizol, classée Seveso. "Cet accident industriel a bien eu lieu et a été qualifié de simple incendie. Maintenant tout le monde conçoit que c'est bien une catastrophe industrielle", souligne David Cormand sur le plateau des "4 Vérités" de France 2, mardi 1er octobre. "J'ai confiance en la parole publique. Mais les moyens publics n'ont plus la capacité d'agir", assure l'eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts (EELV). 

"Il faut voir comment on indemnise les agriculteurs"

Il compare la situation à Rouen avec les problèmes après l'incendie de Notre-Dame de Paris et la pollution au plomb. "La façon dont ça a été géré est très approximative. Quand on entend le préfet, on a l'impression que la crise est terminée", déplore le secrétaire national d'EELV. 200 communes ont été touchées par les conséquences de l'incendie. "Il faut voir comment on indemnise les agriculteurs", ajoute l'eurodéputé. Selon lui, "il faut des entreprises de ce type en France", avant d'interroger : "Est-ce qu'elles peuvent coexister avec une densité de population de plus en plus importante autour d'elle ? Je pense que réponse est dans la question."

David Cormand, le secrétaire national d\'Europe Écologie Les Verts, le 20 novembre 2017.
David Cormand, le secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts, le 20 novembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)