Incendie à Rouen : "Je souhaite que le préfet soit convoqué pour qu’on puisse l’auditionner", réclame le secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts

Après l'explosion dans la nuit de mercredi à jeudi de l'usine Seveso de Rouen, le secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts, David Cormand, s'est inquiété sur franceinfo. Il souhaite connaître les résultats des analyses et voudrait voir le préfet convoqué au conseil métropolitain de Rouen.

Des pompiers interviennent sur le site de l\'usine Lubrizol, à Rouen (Seine-Maritime), touchée par un incendie, le 26 septembre 2019.
Des pompiers interviennent sur le site de l'usine Lubrizol, à Rouen (Seine-Maritime), touchée par un incendie, le 26 septembre 2019. (MAXPPP)

"Je suis inquiet, il ne s’agit pas de faire paniquer les gens mais il ne s’agit pas non plus d’être dans le déni", a insisté sur franceinfo David Cormand, le secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts, également conseiller municipal à Canteleu, au nord-ouest de Rouen, après l'explosion dans la nuit de mercredi à jeudi de l'usine Seveso de Rouen.

"On souhaite voir les résultats des analyses, les gens ne vont pas bien en réalité. C’est quoi une toxicité aiguë ? C’est que les gens devraient tomber comme des mouches et mourir ?"

"Je me dis que j’ai des raisons d’être inquiet"

"Il y a un réflexe pavlovien quand il y a une catastrophe de ce type, c’est de vouloir rassurer en minimisant les choses, en n’allant pas au fond des informations, en prenant les gens comme des personnes immatures qui ne peuvent pas entendre la vérité, je crois précisément que c’est le contraire qui fait peur", a estimé David Cormand. "Moi, quand on ne me dit pas les choses dans la franchise, je me dis que j’ai des raisons d’être inquiet. On se sent humilié par cette banalisation du drame, du choc psychologique que l’on vient de vivre."

J’ai saisi, avec mes amis écologistes, le président de la Métropole, car je souhaite que le préfet soit convoqué au conseil métropolitain de Rouen, ce lundi, pour qu’on puisse l’auditionner, que les élus puissent poser des questions et que nous puissions avoir des réponses. Il y a des habitants qui sont inquiets.David Cormandsur franceinfo

Après l'explosion survenue, pour David Cormand, "l’urgence aujourd’hui, c’est de rédiger un registre des personnes qui ont été exposées pour qu’on puisse avoir un suivi médical et qu’on ne dise pas 'c’est un mauvais moment à passer et tout ça va repartir comme avant'."

Enfin, David Cormand se questionne sur l'activation potentielle du protocole Lubrizol, du nom du protocole activé il y a six ans après une fuite de mercaptan, un gaz soufré toxique. "Ce protocole a-t-il été bien suivi ?", se demande le conseiller municipal de Canteleu. "Il ne s’agit pas de faire de la communication de crise au moment où les catastrophes arrivent, il faut les anticiper et assumer d’y répondre quand elles ont lieu."