Incendie à Rouen : Edouard Philippe promet "la transparence totale" face à "l'inquiétude légitime des populations"

"Pour faire face à l'inquiétude légitime des populations, il n'y a qu'une solution : le sérieux et la transparence complète et totale", a martelé le Premier ministre.

Edouard Philippe s\'exprime devant un congrès de maires, le 20 septembre 2019, à Eppe-Sauvage (Nord).
Edouard Philippe s'exprime devant un congrès de maires, le 20 septembre 2019, à Eppe-Sauvage (Nord). (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a assuré, dimanche 29 septembre, que "l'engagement du gouvernement est de répondre à toutes les questions et de faire la transparence totale" après l'incendie de l'usine chimique Lubrizol de Rouen. "Pour faire face à l'inquiétude légitime des populations, il n'y a qu'une solution : le sérieux et la transparence complète et totale", a-t-il ajouté en marge d'un déplacement à Guidel (Morbihan) pour l'université du MoDem, alors que les critiques accusant les autorités d'un manque de transparence se sont multipliées ces derniers jours.

Le Premier ministre s'est engagé à "travailler le plus intensément possible avec l'ensemble des acteurs, locaux et nationaux, pour trouver des solutions et donner des garanties pour régler la situation""Nous avons souhaité faire en sorte que tout ce qui est su, que toutes les analyses qui sont réalisées soient rendues publiques", a encore fait valoir Edouard Philippe.

La préfecture de Seine-Maritime a publié, samedi soir, sur son site, des résultats d'analyses liés aux risques de pollution engendrée par l'incendie survenu jeudi. Concernant la qualité de l'air, "les résultats sur les composés organiques volatils sont tous inférieurs au seuil de quantification (quantité trop faible pour être mesurée) et font apparaître un état habituel de la qualité de l'air sur le plan sanitaire", à l'exception du site de Lubrizol (présence de benzène).