Incendie à Rouen : des questions autour d'une deuxième entreprise impliquée dans le sinistre

En duplex depuis Rouen (Seine-Maritime), Jean-Baptiste Pottier explique que des manifestants demandent désormais la lumière sur la deuxième entreprise voisine de Lubrizol, et dont des produits chimiques auraient aussi brûlé.

FRANCE 3

À Rouen (Seine-Maritime), douze jours après le feu de l'usine Lubrizol, des habitants ont manifesté mardi 8 octobre. Ils souhaitent connaître les produits entreposés dans l'usine voisine. "Ils sont encore nombreux dans les rues de Rouen à être en colère et inquiets", explique Jean-Baptiste Pottier, présent sur place. "Ils souhaitent la vérité dans l'affaire de l'usine Lubrizol", relaie le journaliste devant la foule des manifestants.

Des produits chimiques stockés à côté des entrepôts de Lubrizol

Ils souhaitent surtout que la lumière soit faite à la suite des révélations du weekend, confirmées par le journal Le Monde. "Une autre entreprise, voisine de l'usine Lubrizol, l'entreprise Normandie Logistique, est également impliquée dans le sinistre. Elle stocke aussi des fûts de produits chimiques, et trois de ses entrepôts ont été impliqués dans l'incendie. Cela pourrait avoir doublé la quantité de produits chimiques brûlés", éclaire le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Lubrizol de Rouen, le 27 septembre 2019.
L'usine Lubrizol de Rouen, le 27 septembre 2019. (LOU BENOIST / AFP)