Incendie à Rouen : "C'est pas de la toxicité aiguë, mais "il ne faut pas dire aux gens qu'il n'y a pas de risque", selon le colonel des pompiers

Le colonel de pompiers Jean-Yves Lagalle, mobilisé avec ses hommes sur l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, estime sur franceinfo qu'il faut être "vigilant sur la durée du sinistre".

Près de 200 pompiers sont mobilisés pour éteindre l\'incendie de l\'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime).
Près de 200 pompiers sont mobilisés pour éteindre l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime). (RADIOFRANCE / FRANCE BLEU NORMANDIE)

Il ne faut "pas rester sous le vent des fumées" de l'incendie, prévient le colonel Jean-Yves Lagalle, qui commande les 200 pompiers mobilisés depuis jeudi matin pour éteindre le violent incendie dans l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime). Si aucune toxicité aiguë n'a été détectée lors des premières analyses menées par ses hommes, le pompier rappelle que "toutes les fumées d'incendie sont toxiques".

"Ce sont des fumées toxiques, comme toute pollution"

"La toxicité aiguë, c'est 'vous rentrez dans un nuage d'ampleur, vous respirez, vous mourrez immédiatement'. On n'en est pas là, affirme Jean-Yves Lagalle. Ce qu'il faut, c'est rapidement éteindre pour éviter de tomber sur la toxicité chronique, c'est-à-dire l'accumulation. Il ne faut pas rester sous le vent des fumées".

"C'est pas de la toxicité aiguë, poursuit-il, néanmoins ces fumées sont des fumées toxiques, comme toute pollution. Il ne faut pas dire aux gens qu'il n'y a pas de risque".

Le risque il est là, mais il y a une dilution dans l'atmosphère, et on le contrôle.Jean-Yves Lagalleà franceinfo

"Il faudra être vigilant à la durée du sinistre. Pour les communes qui sont situées sous le vent, il y aura peut-être de nouvelles mesures de prévention à prendre, ajoute le colonel de pompiers. On le saura à partir de midi, quand on aura fait des mesures plus précises."

Un camion spécialisé de la direction générale de la sécurité civile a été appelé dans la matinée à se rendre à Rouen pour mener des analyses plus fines, qui doivent permettre de connaître précisément les substances contenues dans le nuage de pollution émis par l'usine.