CARTE. Incendie de l'usine Lubrizol : habitez-vous dans l’une des 206 communes concernées par un arrêté sanitaire ?

Les départements de Seine-Maritime, Oise, Aisne, Somme et Nord ont pris des arrêtés préfectoraux visant à limiter certaines activités agricoles et à restreindre la mise sur le marché de produits alimentaires d’origine animale et végétale.

Où est passé le panache de fumée ? C'est la question que de nombreux riverains se posent après l'incendie de l'usine Lubrizol, à Rouen, jeudi 26 septembre. Cinq préfectures ont d'ores et déjà pris des arrêtés visant à limiter certaines activités agricoles et à restreindre la mise sur le marché de produits alimentaires d'origine animale et végétale. Au total, selon le calcul de franceinfo, 206 communes sont concernées, en Seine-Maritime, dans l'Oise, l'Aisne, la Somme et le Nord. La majorité des municipalités concernées se trouvent dans le département de l'usine. Les arrêtés pris dans les Hauts-de-France l'ont été sur la base de signalements. Cette liste est donc susceptible d'évoluer. 

Dans ces communes, le lait collecté issu d'élevages dont les vaches étaient au pâturage depuis le 26 septembre, les œufs des élevages de plein air pondus depuis cette même date, ainsi que le miel collecté et les poissons d’élevage produits dans la zone concernée, sont consignés sous la responsabilité des exploitants, jusqu'à obtention de garanties sanitaires.

Les préfectures recommandent en outre aux particuliers de ne pas consommer les produits souillés dans leurs potagers et jardins familiaux. Pour autant, les produits non souillés peuvent être normalement consommés, après avoir été soigneusement lavés comme à l'ordinaire, indiquent les préfectures.

Des analyses toujours en cours

En cas de présence de retombées sous forme de suie, les autorités demandent aux riverains de les avertir, afin de suivre au mieux l'évolution du panache de fumée. C'est notamment le cas dans le Pas-de-Calais. La préfecture n'a pas encore pris d'arrêté, mais trois communes (Avesnes-le-Comte, Beaudricourt et Saint-Pol-sur-Ternoise) ont fait l'objet de constatation de suies. Plusieurs analyses et mesures de qualité de l'air sont encore en cours dans les territoires concernés.