Incendie : comment marche l'auto-protection des pompiers ?

Pendant l’incendie à Martigues (Bouches-du-Rhône), des pompiers ont été emprisonnés par les flammes dans leur véhicule d’intervention. Ils ont pu s’en sortir en activant l’auto-protection du camion. Comment fonctionne ce dispositif ?

France 2

Au cœur du brasier, des pompiers sont pris au piège. Sur des images filmées par un des pompiers, la tension est à son comble et témoigne de la violence de l’incendie qui a ravagé plus de 1 000 hectares à Martigues (Bouches-du-Rhône), cette semaine. Encerclés par les flammes, les sapeurs-pompiers ont survécu en activant le système d’auto-protection de leur véhicule.

Les pompiers s’entraînent régulièrement

Dans un centre d’entraînement, les soldats du feu expérimentent régulièrement les dispositifs de sécurité. "On n'a aucune possibilité de s’échapper, donc on reste sur place, auto-protection en route", explique un pompier. L’auto-protection, c’est l’ultime recours lorsqu’il n’y a plus d’échappatoire. Le système permet d’envoyer de l’eau tout autour du véhicule, jusque sur le pneu. "Si on est danger, nous, ce qu’on veut faire, c’est regagner le camion pour profiter de cette auto-protection", précise Pierre Quitini, sapeur-pompier.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Pendant l’incendie à Martigues (Bouches-du-Rhône), des pompiers ont été emprisonnés par les flammes dans leur véhicule d’intervention. Ils ont pu s’en sortir en activant l’auto-protection du camion. Comment fonctionne ce dispositif ?
Pendant l’incendie à Martigues (Bouches-du-Rhône), des pompiers ont été emprisonnés par les flammes dans leur véhicule d’intervention. Ils ont pu s’en sortir en activant l’auto-protection du camion. Comment fonctionne ce dispositif ? (France 2)