Finistère : soirée de violences suite à une interpellation à Quimper

La nuit du mardi 10 au mercredi 11 septembre a été très agitée dans un quartier de Quimper (Finistère). Des voitures et des poubelles ont été incendiées. Des pompiers et des policiers ont été pris à partie après leurs interventions. Retour sur une nuit de tensions.

France 2

Des carcasses calcinées au pied des tours : 14 véhicules brulés. C'est le bilan d'une soirée de tensions à Quimper dans le Finistère. Mercredi 11 septembre, le nettoyage du quartier a déjà débuté. La veille au soir, les habitants ont assisté sous leurs fenêtres à une explosion de violences. Des véhicules ont pris feu et des pompiers ont été caillassés. Des incendies déclenchés selon certains témoins par une vingtaine de jeunes après l'intervention d'un équipage de police pour un rodéo.

Renfort des gendarmes

Selon une habitante du quartier populaire du Kermoysan, certains jeunes ont voulu en découdre après l'interpellation de l'un d'entre eux. "Ils ont dit que c'était le seul moyen de se faire entendre. Ils en avaient marre de se faire contrôler", déclare-t-elle. Il a fallu des renforts de gendarmes pour épauler policiers et pompiers. Des violences condamnées par la préfecture qui n'a pas encore identifié les fauteurs de trouble. 

Le JT
Les autres sujets du JT
14 véhicules ont été brûlés dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 septembre à Quimper (Finistère). Des voitures et des poubelles ont été incendiées à la suite d\'une intervention des policiers et des pompiers.
14 véhicules ont été brûlés dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 septembre à Quimper (Finistère). Des voitures et des poubelles ont été incendiées à la suite d'une intervention des policiers et des pompiers. (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)