Enfants sauvés d'un incendie à Grenoble : les parents vont être entendus dans le cadre d'une enquête pour délaissement

Les deux enfants ont échappé miraculeusement à un incendie, mardi à Grenoble, en sautant du troisième étage grâce à des habitants qui les ont réceptionnés au pied de leur immeuble.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Grenoble (FRANCE 2)

Les deux enfants sauvés de l'incendie de leur appartement mardi 22 juillet à Grenoble, dans le quartier de la Villeneuve, devraient sortir rapidement de l’hôpital, a indiqué mercredi 22 juillet le procureur de la République de Grenoble dans un communiqué. Les parents de ces enfants vont être entendus par la brigade des mineurs de la Sureté départementale dans le cadre d’une enquête pour délaissement, a appris franceinfo de source judiciaire. 

Les enfants n'étaient pas censés rester seuls

Agés de 10 ans et 3 ans et demi, les deux enfants ont échappé à l'incendie, en sautant du troisième étage de leur immeuble, atterrissant dans les bras d'habitants du quartier. Les deux enfants ont été transportés à l'hôpital en observation mais "leur pronostic vital n'est pas engagé", précise le communiqué du procureur.

Les deux enfants étaient seuls dans l'appartement au moment de l'incendie. Selon le procureur, leur mère se serait absentée vers 11h pour aller faire des courses. Le père serait parti à son travail vers 11h30. Mais les enfants n'étaient pas censés rester seuls. La mère a eu un peu de retard est aurait dû rentrer avant le départ de son mari.

Les causes de l'incendie demeurent inconnues

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'origine de l'incendie se situerait dans le salon mais, pour l'instant, ses causes ne sont pas déterminées. Des prélèvements ont été effectués par la police scientifique. L'appartement où se trouvaient les deux enfants a été entièrement détruit.

Le procureur de la république de Grenoble tient à mettre fin "à une rumeur selon laquelle les enfants auraient été placés à l’aide sociale à l’enfance : c’est totalement faux", indique le communiqué.

Par ailleurs, 14 personnes ont été intoxiquées par les émanations de fumée dégagées par l'incendie. Elles ont été dirigées vers les différents établissements de soins de Grenoble. Deux pompiers ont été légèrement blessés mais n'ont pas été transportés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.