Élections européennes : la stratégie du rajeunissement

Le 26 mai, les Français seront appelés aux urnes pour les élections européennes. Décryptage des nouvelles têtes de liste.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Leur visage et leur nom sont encore peu connus. La stratégie semble être la même pour les trois forces politiques : mettre en valeur la jeunesse. Manon Aubrey, 29 ans, représente La France insoumise. Jordan Bardella pour le Rassemblement national a 23 ans. Pour Les Républicains, ce sera François-Xavier Bellamy, 33 ans. L'élection d'Emmanuel Macron a-t-elle rendu ce renouvellement inéluctable ? "Beaucoup de Français se rendent compte maintenant qu’être jeune, ce n'est pas une qualité en soi. Je ne fais pas de ma jeunesse une qualité", explique pourtant François-Xavier Bellamy.

"Apporter ma fougue et mon énergie"

La tête de liste du Rassemblement national, de son côté, fait clairement de son âge un argument de campagne. "Je vais essayer d'apporter ma fougue et mon énergie, qui sont les qualités que l'on prête à la jeunesse", annonce-t-il. Quant à Manon Aubrey, c'est son parcours qu'elle préfère mettre en avant, elle qui travaillait pour une ONG luttant contre les paradis fiscaux. Qu'est-ce qui pourrait explique ce rajeunissement ? "Les grands leaders, à partir du moment où ils n'y vont pas, n'ont pas envie de mettre une personnalité politique consistante qui pourrait émerger dans la campagne", analyse le politologue Alain Duhamel. La République en marche n'a pas encore désigné sa tête de liste

Le JT
Les autres sujets du JT
(XAVIER LEOTY / AFP)