Corse : les pompiers demandent plus de moyens face à la multiplication des feux d'hiver

 La fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) juge "indispensable de définir une stratégie d'adaptation des moyens" pour affronter "les crises générées par le réchauffement climatique".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un pompier éteint un incendie dans les montagnes de Bavella, en Corse, le 12 février 2020.  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

La multiplication des feux de forêts en hiver, comme ceux qui ont ravagé des milliers d'hectares de végétation ces derniers jours en Corse, nécessite une "stratégie d'adaptation des moyens", a estimé mercredi 12 février la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF).

Face à "l'étirement chronologique de la saison des feux de forêts (...), la sollicitation des sapeurs-pompiers va devenir plus importante", s'inquiète la FNSPF dans un communiqué. L'organisation, qui regroupe les 247 000 pompiers actifs (volontaires, professionnels et militaires), juge "indispensable de définir une stratégie d'adaptation des moyens" pour affronter "les crises générées par le réchauffement climatique".

Ces risques, aujourd'hui partiellement contenus, ne le seront plus demain dans l'état actuel des choses, où ces situations, à ce jour exceptionnelles, deviendront courantes.

la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF)

dans un communiqué

La fédération préconise notamment d'"accélérer la modernisation" de la flotte de bombardiers d'eau, d'augmenter les effectifs et de faciliter la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires en cas de crise par "la création d'une autorisation d'absence de huit jours par année civile".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.