Australie : deux personnes mortes sur l'île Kangourou

En Australie, les conditions météo du week-end du 4-5 janvier avec des températures dépassant les 40 °C risquent d'aggraver la situation. Les gigantesques incendies continuent. Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées de chez elles.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Deux vies arrachées sur une route de l'île Kangourou, en Australie. Autour du véhicule, les enquêteurs ont retrouvé un père et son fils. Ils rentraient chez eux après avoir passé deux jours à lutter contre les feux. Il s'agit de deux personnalités locales : un pilote de brousse âgé de 78 ans, figure du tourisme dans la région, et son plus jeune fils de 43 ans. Ils figurent parmi les 23 morts. Une dizaine d'autres personnes sont portées disparues dans les gigantesques incendies qui ravagent le pays depuis 4 mois.

Journée critique samedi 4 janvier

"Encore une fois, il est important de rappeler ce message. Il faut écouter les consignes des pompiers. La situation est très dangereuse sur l’île Kangourou", explique Steven Marshall, le Premier ministre de l'Australie du Sud. 150 000 hectares sont déjà partis en fumée sur l'île prisée par les touristes. Un complexe hôtelier de luxe tient à peine debout. La journée de samedi 4 janvier sera particulièrement critique avec des températures qui dépassent les 40 °C et des vents atteignant les 80 km/h. 

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Un incendie à proximité de la ville de Moruya en Australie, le 4 janvier 2020.
Un incendie à proximité de la ville de Moruya en Australie, le 4 janvier 2020. (PETER PARKS / AFP)