Un incendie détruit 30 hectares de forêt dans les Alpes-de-Haute-Provence

L'incendie, qui ne menace aucune maison selon les autorités, s'est propagé dans une zone difficile d'accès pour les moyens terrestres.

Un incendie, a priori accidentel, a détruit au moins 30 hectares de forêt dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 10 août 2019.
Un incendie, a priori accidentel, a détruit au moins 30 hectares de forêt dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 10 août 2019. (GOOGLE MAPS)

Un incendie, a priori accidentel, a détruit au moins 30 hectares de forêt dans les Alpes-de-Haute-Provence, samedi 10 août. Près de 140 sapeurs-pompiers et cinq avions bombardiers d'eau ont été mobilisés pour maîtriser le feu, qui s'est déclaré vers 12h40 sur la commune de Marcoux. A 19 heures, le feu n'était toujours pas fixé et menaçait encore plusieurs dizaines d'hectares de massif forestier, selon les combattants du feu.

Quatre Canadair et un Dasch 8 (un avion bombardier d'eau de grande capacité) de la base de la Sécurité civile de Nîmes-Garons ont procédé à une trentaine de largages au total. L'incendie, qui ne menace aucune maison selon les autorités, s'est propagé dans une zone difficile d'accès pour les moyens terrestres. Elle essentiellement composée de broussailles, de pinèdes et de résineux.

"Les sapeurs-pompiers ont subi trois sautes de feu, [des nouveaux foyers générés par le foyer initial à cause de braises transportées par le vent,] espacées de 100 à 200 mètres ce qui a généré trois langues de feu distinctes", a expliqué le colonel Philippe Sansa, directeur départemental adjoint des pompiers des Alpes-de-Haute-Provence. Il s'agit d'une opération de longue durée qui va nécessiter cette nuit la mise en oeuvre de moyens au sol importants pour circonscrire l'incendie." Selon les premiers éléments recueillis, l'incendie serait d'origine accidentelle. Le feu se serait propagé depuis la remise, au domicile d'un particulier qui était en train de réaliser des soudures. Une enquête de gendarmerie est ouverte.