Incendie de l'usine Lubrizol à Rouen : la préfecture demande d'éviter le secteur, les établissements scolaires fermés dans la métropole

Plus de 200 sapeurs-pompiers sont déployés autour de l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime), un site classé Seveso.

L\'incendie s\'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi dans l\'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime).
L'incendie s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi dans l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime). (RADIOFRANCE / FRANCE BLEU NORMANDIE)

Un important incendie s'est déclaré, dans la nuit de mercredi 25 à jeudi 26 septembre, à l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime), un site classé Seveso "seuil haut" qui fabrique des additifs pour lubrifiants, rapporte France Bleu Normandie. La direction du site et les pompiers assurent qu'il n'y a pas de victimes. 

>> Suivez les dernières infos sur l'incendie à Rouen dans notre direct

Il n'y a "pas de toxicité aiguë sur les principales molécules" dans la fumée qui se dégage selon les premières analyses, déclare Pierre-André Durand, le préfet de la Seine-Maritime, qui appelle "par mesure de précaution" les Rouennais à "limiter leurs déplacements au strict nécessaire" jeudiDeux sirènes d'alerte ont été déclenchées à Petit-Quevilly et Rouen pour informer les habitants, précise le préfet.

Une cellule de crise a été mise en place et la direction a activé le plan d'opération interne. La préfecture a décidé "par souci de précaution un confinement de la population dans un périmètre de 500 mètres autour de l'entreprise". Le site est classé Seveso, c'est-à-dire qu'il est placé sous surveillance en raison des matières premières qu'il utilise. "Les premières analyses sur les fumées ne montrent pas de toxicité. Il va y avoir d'autres analyses plus approfondies dans la matinée", ajoute Yvon Robert, le maire de Rouen.

On est dans une dimension de précaution. Il n'y a pas de danger détecté à l'heure présente.Yvon Robert, maire de Rouenà franceinfo

Plus de 200 pompiers sont déployés sur le site, "50 engins venus de Rouen et des départements voisins, précise le maire. On attend des renforts, notamment de la région parisienne." Il n'y a "pas à ce stade d'inquiétude de propagation de l'incendie à d'autres sites sensibles" dans la zone industrielle, indique la préfecture, qui espère que l'incendie sera "contenu à la mi-journée".

L'incendie est "un feu complexe, difficile, on est confrontés à une nappe de liquide enflammée qui s'écoule un peu à la manière de la lave", précisent les pompiers sur place.

Le préfet de la Seine-Maritime a déclenché le plan particulier d'intervention (PPI) et a ouvert un centre opérationnel départemental en préfecture où l'ensemble des services de l’État sont regroupés pour gérer l'événement. Les opérations pour maîtriser l'incendie devraient prendre "a minima la matinée si ce n'est la journée", annonce le préfet.

Etablissements scolaires fermés dans plusieurs communes

La préfecture annonce par ailleurs la fermeture des établissements scolaires dans la métropole de Rouen, à Rouen et dans les communes au nord de la ville, pour lesquelles "il est recommandé d'éviter les déplacements", précise le préfet.

Les communes concernées sont : Rouen, Bois-Guillaume, Mont-Saint-Aignan, Isneauville, Quincampoix, Saint-Georges-sur-Fontaine, Saint-André-sur-Cailly, La Rue-Saint-Pierre, Saint-Germain-Sous-Cailly, Cailly, Bosc-Guérard-Saint-Adrien, Canteleu et Bihorel.

Les maisons de retraites font elles l'objet d'une mesure de confinement.

Réveillés par des bruits d'explosions

L'incendie s'est déclaré à 2h48, jeudi matin. L'usine Lubrizol est située sur la rive droite, à Rouen, non loin du centre-ville. Le panache de fumée est visible à plusieurs kilomètres à la ronde, tandis que des flammes impressionnantes sont visibles sur place. Certains habitants ont été réveillés par les bruits d'explosions, des bruits qui correspondent à des explosions de fûts d'huile. A 8h, jeudi matin, l'incendie était toujours en cours.

Le feu a pris dans un stockage de produits conditionnés type additifs pour lubrifiants.la direction du siteà France Bleu Normandie

L'usine est à 15 minutes en voiture du centre-ville de Rouen. L'entreprise Lubrizol est "extrêmement attentive à la sécurité, à son environnement. Elle a dépensé un crédit considérable pour faire en sorte qu'il n'y ait pas de problème", selon le maire de la ville.

L\'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime).
L'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime). (GOOGLE MAPS)

Extrait du plan de prévention des risques technologiques autour du site de Lubrizol à Rouen.
Extrait du plan de prévention des risques technologiques autour du site de Lubrizol à Rouen. (PREFECTURE DE SEINE-MARITIME)

En 2013, l'usine a connu un souci avec l'émanation de mercaptan, un gaz non toxique mais qui sent extrêmement fort. Elle avait été sentie jusqu'en Grande-Bretagne et en région parisienne. Un autre i

L'autoroute A150 coupée

L'autoroute A150 qui relie Rouen à Yvetot, en Seine-Maritime, est coupée à hauteur de Canteleu, en raison de l'incendie, rapporte le PC Mobilité de Radio France.

L'autoroute qui passe au nord-ouest de la ville est fermée dans les deux sens de circulation à partir de l'échangeur de Canteleu, sur une distance d'environ 5 km, jusqu'au pont Flaubert qui enjambe la Seine vers Le Petit-Quevilly. Le pont est lui aussi fermé. Le préfet annonce qu'il "va y avoir une réorganisation des flux de circulation sur la métropole, notamment par le sud" à la suite de l'incendie à l'usine Lubrizol.