Cet article date de plus de sept ans.

Incendie mosquée d'Auch : "Un acte volontaire réfléchi" selon le procureur

La piste criminelle est privilégiée ce lundi dans l'incendie de la mosquée d'Auch. C'est un "acte volontaire réfléchi" annonce le procureur de la République Pierre Aurignac.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Une grande partie de la mosquée d'Auch a été détruite dans l'incendie de dimanche © RF-Stéphane Iglesis)

L'incendie était bien criminel. Ce lundi, le procureur de la République Pierre Aurignac a fait le point sur l'incendie de la mosquée d'Auch qui a détruit la majeure partie du bâtiment dimanche : "Nous pouvons affirmer en l'état de l'enquête que c'est un acte volontaire réfléchi ", a-t-il dit. 

Auch : les premiers éléments de l'enquête permettent d'exclure la piste accidentelle, selon le procureur de la République d'Auch, Pierre Aurignac
écouter

Selon le procureur, "le ou les auteurs ont visiblement utilisé un accélérant de type hydrocarbure pour accélérer le départ de l'incendie par le toit de l'édifice. Ceci explique l'étendue des dégâts occasionnés ". Une équipe d'experts analysent en ce moment les traces de l'incendie. "Un travail considérable reste à réaliser avant de parvenir à identifier et traduire en justice le ou les auteurs ", confie-t-il. Pour l'instant, les motivations des auteurs sont "totalement " inconnues, a ajouté Pierre Aurignac.

A LIRE AUSSI ►►► La mosquée d'Auch détruite "à 70%" par un incendie dans la nuit

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) dénonce "une attaque insupportable ". François Hollande a condamné "avec fermeté " cette attaque.

​Un acte qui remet en cause le vivre ensemble pour Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national contre l'islamophobie
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.