Incendie dans le 18e à Paris : huit morts, la piste criminelle privilégiée

Un incendie au 4 rue Myrha dans le 18e arrondissement de Paris a fait huit morts dont deux enfants. C'est l'un des incendies les plus meurtriers de ces dix dernières années dans la capitale. La piste criminelle est privilégiée.

(Deux départs de feu successifs ont été signalés dans la nuit de mardi à mercredi. © REUTERS | Charles Platiau)

L'incendie s'est déclaré vers 4h30 dans la nuit de mardi à mercredi, au 4 rue Myrha dans le 18e arrondissement de Paris, dans le quartier de la Goutte d'Or. De sources concordantes, l'incendie a fait huit morts dont deux enfants. Deux des habitants de l'immeuble se seraient défenestrés.

"Ca criait dans tous les sens, mais ils étaient bloqués chez eux, c'était horrible" - Des habitants de l'immeuble voisin témoignent
--'--
--'--

Il y a aussi quatre blessés, "qui sont encore en urgence relative ", a indiqué sur place le ministre de l'Intérieur. Sept sauvetages ont été réalisés par les pompiers de Paris, le bilan aurait donc pu être bien plus lourd.

La piste criminelle est privilégiée

Le feu s'est déclaré en rez-de-chaussée de cet immeuble de cinq étages, avant de se propager dans la cage d'escalier jusqu'au toit. Plus d'une centaine de pompiers ont été engagés.

Il y aurait en fait eu deux départs de feu successifs dans la nuit, selon les pompiers et le ministère de l'Intérieur, à 2h23 puis à 4h30. "Les pompiers sont intervenus à deux reprises, c'est un des éléments qui fait que la piste d'un acte de malveillance est explorée ", explique le porte-parole du ministère de l'intérieur, Pierre-Henry Brandet.

"Les pompiers ont été appelés à deux reprises", explique Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur
--'--
--'--

Le parquet de Paris a saisi la brigade criminelle de la police judiciaire de l'enquête. Les opération de police scientifique ont débuté dans la matinée. Il est "trop tôt pour déterminer les causes de ce drame ", a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve qui s'est rendu sur place. 

Un immeuble "pas considéré comme insalubre"

Il s'agit de l'un des plus graves incendies dans la capitale ces dix dernières années. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a précisé que l'immeuble était une propriété privée dans un quartier qui compte beaucoup de logements sociaux et où la ville a engagé de longue date des chantiers de rénovation. Il "n'était pas considéré comme insalubre ou traité comme tel ", a-t-elle ajouté. Selon le ministre de l'Intérieur, l'immeuble comptait 15 logements. 

"Paris est endeuillée ce matin, nous sommes aux côtés des familles" a déclaré sur place dans le 18e Anne Hidalgo la maire de Paris
--'--
--'--

"Une équipe de la Ville est en place pour permettre relogement des habitants et familles", Eric Lejoindre est le maire du 18e arrondissement
--'--
--'--