Cet article date de plus de six ans.

Tous les sites Seveso de France seront inspectés d'ici la fin de l'année, annonce Ségolène Royal

L'annonce intervient trois jours après le double incendie qui a touché un site pétrochimique classé Seveso à Berre-l'Etang (Bouches-du-Rhône).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), site classé Seveso visé par un attentat, le 26 juin 2015. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

L'ensemble des sites classés Seveso sera inspecté d'ici la fin de l'année, a annoncé la ministre de l'Energie et de l'Ecologie, Ségolène Royal, trois jours après l'incendie d'un site pétrochimique à Berre-l'Etang (Bouches-du-Rhône). La France compte 1 171 installations classées Seveso, c'est-à-dire à risques industriels majeurs.

Une réunion entre la ministre et les industriels

"Nous allons mobiliser les 1 300 agents" en charge de l'inspection des sites classés "pour qu'il y ait une inspection d'ici fin 2015", a déclaré Ségolène Royal, à l'issue d'une réunion de travail au ministère de l'Ecologie avec des industriels concernés. Les installations concernées devront aussi, d'ici fin septembre, "répondre à un questionnaire précis sur les mesures de sécurité et de vigilance qu'elles sont censées mettre en place".

Deux incidents touchant des sites classés Seveso ont soulevé la question de leur sécurité ces dernières semaines. Mardi 14 juillet, deux explosions ont provoqué l'incendie de deux cuves sur un site pétrochimique à Berre-l'Etang, un incident qualifié d'"acte criminel" par Bernard Cazeneuve. L'attentat de Saint-Quentin-Fallavier, le 26 juin, visait une usine de gaz industriels également classée Seveso.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendie à Berre l'Etang

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.