Île-de-France : un promoteur en guerre contre des squatteurs

Acheté il y a trois ans, le terrain d'Edouard Pellerin, situé en banlieue parisienne, est squatté par un plusieurs personnes. Un nouvel exemple d’occupation illégale, alors que le gouvernement travaille sur un projet de loi, visant à renforcer la protection des propriétaires.

FRANCE 3

Edouard Pellerin est un propriétaire en colère : sur son terrain, situé en banlieue parisienne, il devait faire construire un immeuble, mais le projet est à l’arrêt. "C’est un terrain qu’on a acheté il y a trois ans, et on ne peut rien faire ici, compte tenu du fait que ce soit complètement squatté", explique le promoteur immobilier. Sur sa parcelle de 2000 mètres carrés vivent 52 personnes, adultes et enfants, tous originaires de Moldavie.

Des squatteurs qui s’estiment chez eux


Arrivés il y a plus de dix ans, ces squatteurs payaient un loyer au propriétaire précédent, et refusent de quitter les lieux. Ainsi, ils vivent sur le terrain d’Edouard Pellerin, sans reverser aucun loyer. Une situation qui dure depuis 2018. "On arrive pas à trouver d’autres logements", explique l’un des squatteurs. La justice a par deux fois donné raison au propriétaire : les famille sont expulsables depuis un an et ont toutes reçu l'ordre de quitter les lieux, et une réquisition de la force publique a été demandée. Mais rien ne se passe. Une injustice insoutenable pour Edouard Pellerin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Île-de-France : un promoteur en guerre contre des squatteurs
Île-de-France : un promoteur en guerre contre des squatteurs (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)