Huit personnes interpellées dans l'enquête sur les jets de cocktails Molotov dans un lycée de Tremblay-en-France

Les faits s'étaient produits le 17 octobre au lycée Hélène-Boucher.

Depuis le début du mois de septembre 2016, trois épisodes de violences se sont produits aux abords du lycée professionnel Hélène-Boucher, à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis).
Depuis le début du mois de septembre 2016, trois épisodes de violences se sont produits aux abords du lycée professionnel Hélène-Boucher, à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis). (GOOGLE MAPS)

L'enquête progresse. Huit personnes ont été interpellées, mardi 25 octobre, après les violences survenues la semaine dernière dans un lycée de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), a appris franceinfo auprès du parquet de Bobigny.

Les incidents s'étaient produits le 17 octobre devant le lycée Hélène-Boucher. Quatre cocktails Molotov avaient été lancés sur la façade sans faire de dégâts, et trois autres bouteilles contenant du liquide inflammable avaient été retrouvées à proximité. La proviseure avait été frappée à la grille de l'établissement, en tentant d'apaiser la situation.

Quelque 80 jeunes impliqués

Ces incidents avaient impliqué quelque 80 jeunes, dont une dizaine particulièrement virulents, selon la police. Parmi les interpellés figurerait l'auteur des coups portés à la directrice du lycée. Il s'agissait du troisième épisode de violences en un mois aux abords de cet établissement. Le Premier ministre Manuel Valls avait promis que l'Etat poursuivrait "sans relâche ceux qui s'en prennent à nos professeurs, nos écoles, nos forces de l'ordre".