Homme battu à mort à Pau : deux mineurs présentés à un juge

Selon les témoins, ils étaient une dizaine de jeunes à avoir agressé à mort un homme de 32 ans à Pau (Pyrénées-Atlantiques), vendredi dernier. Trois personnes avaient été interpellées, l'une d'elles a été relâchée. Les deux autres, elles, devraient être présentées à un juge. 

France 3

Cinq jours après le meurtre d'un homme de 32 ans dans le quartier Saragosse à Pau (Pyrénées-Atlantiques), deux adolescents de 16 et 17 ans sont en ce moment même présentés à un juge d'instruction ; ils devraient être mis en examen dans la journée pour "homicide volontaire" et écroués. Le troisième gardé à vue a quant à lui été mis hors de cause. Comme le rapporte Cécile Gensac, procureure de la République de Pau, "les deux autres gardés à vue ont reconnu leur présence sur le lieu des faits. L'un d'eux seulement reconnaît avoir porté des coups tout en démentant avoir laissé la victime pour morte. Il n'était pas connu des services de police ou de justice", précise-t-elle.

Aucun mobile n'a été évoqué

Vendredi dernier, vers 19 heures dans un parc très fréquenté par les familles et les jeunes du quartier Saragosse de Pau, une altercation éclate entre un homme de 32 ans et une bande d'adolescents. Selon les témoins, ils étaient une dizaine. Ils se ruent sur leur victime ; l'un d'eux le projette violemment contre un mur. "Il n'avait par la suite plus aucune réaction, tandis que certains de ses agresseurs les plus violents lui portaient de nombreux et violents coups au sol", décrit Cécile Gensac. Aucun mobile n'a été évoqué par les deux adolescents. Par ailleurs, toujours selon la procureure, cette agression n'a pas de lien avec le passé judiciaire de la victime en région parisienne. L'enquête suit son cours, et de nouvelles interpellations devraient avoir lieu dans les jours à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fleurs déposées dans le quartier de Saragosse, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), où un trentenaire a été battu à mort par une bande d\'adolescents vendredi 18 mai 2018.
Des fleurs déposées dans le quartier de Saragosse, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), où un trentenaire a été battu à mort par une bande d'adolescents vendredi 18 mai 2018. (MAXPPP)