Cet article date de plus de trois ans.

Homme armé au mémorial des déportés de Mayenne : des livres antisémites retrouvés dans le sac du suspect

Des ouvrages tels que "Mein Kampf", ou "La Mafia juive" et des livres d'Alain Soral ont été retrouvés dans le sac de l'homme armé au Mémorial des déportés de Mayenne, rapporte mercredi France Bleu Mayenne.

Article rédigé par
Avec France Bleu Mayenne - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Mayenne dans le département de Mayenne. (GOOGLE MAPS)

La garde à vue de l'homme qui a tenté de s'introduire, mardi après-midi, au mémorial des déportés de Mayenne, près de Laval, armé d'un fusil, est prolongée jusqu'à jeudi 26 avril, rapporte France Bleu Mayenne. L'homme, âgé de 20 ans, portait un sac à dos contenant des oeuvres antisémites comme Mein Kampf d'Adolf Hitler, La Mafia juive de l'essayiste Hervé Ryssen, ainsi que des livres d'Alain Soral.

Des motivations floues

Cet habitant de Château-Gontier fréquentait également des sites antisémites, comme l'historique de son ordinateur l'a révélé. Le procureur de la République a confirmé qu'il se revendique comme nationaliste, mais le jeune homme n'a pas tenu de propos antisémite dans le Mémorial. Le magistrat a aussi indiqué que le suspect souffre de problèmes psychologiques. Les motivations du jeune homme restent floues. Pour le moment, il a expliqué aux enquêteurs qu'il souhaitait "faire un coup d'éclat". Cela fait environ un mois qu'il projetait une action mais n'aurait décidé que lundi de la commettre au mémorial à Mayenne.

Lorsqu'il est arrivé d'ailleurs vers 15 heures mardi, l’individu a d'abord acheté un ticket puis il est ressorti pour aller chercher un fusil de chasse, calibre 12, dans sa voiture. Il a alors menacé un premier agent d'accueil : "Mets-toi dans la salle d'à côté c'est une prise d'otage", a-t-il déclaré ce moment-là. L'agent d'accueil s'est alors jeté sur l'agresseur les deux mains posées sur l'arme, en appelant un collègue à l'aide. Ce dernier est vite arrivé et l'a aidé à neutraliser cet homme. Pour l'instant sa responsabilité pénale n'est pas encore établie vu son dossier psychiatrique. Des expertises vont être réalisées dans les prochaines heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.