Attaque à Orly : deux hommes soupçonnés d'avoir fourni l'arme à l'assaillant sont en garde à vue

Agés de 30 et 43 ans, les deux hommes sont soupçonnés d'avoir fourni à Ziyed Ben Belgacem le pistolet à grenaille dont il s'est servi lors de son équipée destructrice.

Des policiers du Raid, le 18 mars 2017, devant l\'aéroport d\'Orly (Val-de-Marne).
Des policiers du Raid, le 18 mars 2017, devant l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne). (MUSTAFA YALCIN / AFP)

Deux hommes sont en garde à vue depuis lundi 20 mars, dans le cadre de l'enquête sur Ziyed Ben Belgacem, le Français de 39 ans abattu après avoir attaqué une militaire à l'aéroport d'Orly, a appris franceinfo de source judiciaire, mardi. Les gardés à vue, âgés de 30 et 43 ans, sont soupçonnés d'avoir fourni à Ziyed Ben Belgacem le pistolet à grenaille dont il s'est servi lors de son équipée destructrice.

Les deux hommes faisaient l'objet de mandats de recherche depuis dimanche, a précisé une source judiciaire à l'AFP. Le plus jeune a été arrêté en état d'ébriété lundi lors d'un contrôle routier, avant d'être placé en garde à vue dans l'enquête du parquet antiterroriste. Cet homme est soupçonné d'avoir remis l'arme à Ziyed Ben Belgacem dans les jours qui ont précédé les faits.

Le deuxième homme est quant à lui soupçonné d'avoir été présent lors de la remise de l'arme, a expliqué une source proche de l'enquête. Ils ne présentent pas un profil terroriste, selon les informations de franceinfo.