Hommage à Rémi Fraisse : manifestation tendue à Paris

Entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées à Paris ce mercredi en hommage à Rémi Fraisse, mort sur le barrage de Sivens. Des manifestants ont affronté les forces de l’ordre et des dizaines d'entre eux ont été interpellés.

(Des manifestants défilent à Paris en hommage à Rémi Fraisse © RF-Jérôme Jadot)

Plusieurs manifestations en hommage à Rémi Fraisse, retrouvé mort sur le site du barrage de Sivens, ont eu lieu ce mercredi soir en France. A Paris, ils étaient environ 250 manifestants à se rassembler et une cinquantaine d’entre eux ont jeté des fumigènes et des objets en direction des CRS, en hurlant "police assassin ".

Des dizaines de manifestants ont été interpellés et placés dans le car de police, selon le reporter de France Info Jérôme Jadot. "La situation s’est tendue vers 19h45 ", raconte-t-il, "quand une cinquantaine de jeunes manifestants, casqués et cagoulés ont investi la rue de Rivoli ". Il y a également eu "une forte détonation, mais pas d’affrontement ". Des barrières métalliques présentes sur la place de l’hôtel de ville ont été dégradées.

(Des manifestants ont dégradé les barrières métalliques de la place de l’hôtel de ville © RF-Jérôme Jadot)
 

 Avant ces agitations, la manifestation se déroulait dans un contexte pacifique. Des membres du Front de gauche, d’Europe-Ecologie Les Verts, des syndicalistes et des anarchistes, notamment s’étaient réunis à Paris.

 

A Lyon, ils étaient 400, une centaine à Toulouse à crier "Casse-toi Carcenac [président du Conseil général du Tarn ndlr]. Y'a du sang sur ton barrage ". Une centaine à Besançon et Carcassonne qui ont défilé derrière une banderole : "Il (Rémi Fraisse) n'a pas choisi de mourir pour des idées ".

 

A LIRE AUSSI ►►► Mort de Rémi Fraisse : ouverture d’une information judiciaire