Gironde : troisième nuit de lutte contre l'incendie

L'incendie de forêt près de Bordeaux, l'un des plus importants en France depuis cinq ans, était de nouveau en "légère progression" dimanche après-midi sous l'effet du vent, mais était combattu par des moyens terrestres et aériens considérablement renforcés.

(Plus de 550 hectares sont déjà partis en fumée © Maxppp)

Si les pompiers maîtrisent les points stratégiques de l'incendie qui ravage une pinède de Gironde depuis trois jours, le vent qui s'est levé dimanche après-midi a fait repartir des zones qu'on pensait éteintes. Les Canadair tournent toujours dans la ciel où la fumée noire est revenue.

"La bataille est loin d'être gagnée, mais les moyens déployés donnent des résultats " dit le préfet de Gironde sur France Info, "la progression du feu est beaucoup moins forte que samedi dans l'après-midi ". "Il n'y a pas de nouvelle évacuation à envisager ce soir ", ajoute-t-il alors que 700 personnes ont du quitter leurs habitations.

Pierre Dartout est le préfet de Gironde, il fait le point sur la progression de l'incendie ce dimanche en fin d'après-midi
--'--
--'--

Bernard Cazeneuve sur place

Le ministre de l'Intérieur s'est rendu dimanche matin sur le site de l'incendie. Il a passé en revue quelques-uns des 500 pompiers présents sur place, qui arrivent d'une dizaine de départements du sud de la France. Bernard Cazeneuve s'est ensuite rendu sur le front de l'incendie pour encourager les soldats du feu en action, avant de visiter le quartier de Toctoutau, à Pessac, où 150 maisons ont été évacuées samedi soir.

Si ces habitations n'ont pas été touchées par les flammes, c'est notamment grâce aux moyens aériens déployés, au premier desquels les célèbres Canadair. Le ministre a annoncé des appareils supplémentaires en renfort pour consolider la maîtrise du feu.

Renforts

Au total, plus de 550 hectares sont partis en fumée. Le ministre a annoncé que les moyens allaient être augmentés pour que la Gironde puisse faire face. 300 pompiers, venant d'ailleurs que de la zone de défense concernée et 60 pompiers militaires. Ils seront épaulés par sept bombardiers d'eau, "des moyens très significatifs ", souligne Bernard Cazeneuve, qui salue les "courage et le professionnalisme " des pompiers.

Bernard Cazeneuve s'est rendu en Gironde ce matin et a annoncé l'arrivée de renforts
--'--
--'--

Il a également révélé que des gardes à vue étaient en cours, mais qu'elles concernent d'autres feux qui sont partis dans le Médoc : "on verra quelles sont les résultats de cette enquête et ce qu'elle révèle ", a-t-il commenté.