Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : après le drame, les habitants sous le choc

L'assassinat de trois gendarmes, dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 décembre, a endeuillé une profession toute entière. Mais ce tragique évènement a également ému toute une ville et une région.

France 2

La mort de trois gendarmes, assassinés en intervention dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 décembre, a ému la commune d'Ambert, dans le Puy-de-Dôme, où se trouve leur gendarmerie. Au lendemain du drame, plusieurs passants sont venus déposer des fleurs et se recueillir devant la caserne. Le brigadier Arno Mavel, l'une des trois victimes, était âgé de 21 ans. Rémi Dupuis, adjudant de 37 ans, était père de deux enfants, tout comme le lieutenant Cyrille Morel, âgé de 45 ans.

Toute une ville sous le choc


Tous les habitants d'Ambert sont sous le choc. "Toutes ces familles endeuillées à la veille de Noël, c'est horrible. C'est une petite ville, donc on se connaît tous un peu. Mais je pense surtout à leur famille et à leurs collègues", témoigne une habitante. Certaines personnes ont également glissé des mots aux gendarmes de la caserne d'Ambert à travers la grille pour tenter de les réconforter.


Le JT
Les autres sujets du JT
Hommage Ambert
Hommage Ambert (FRANCEINFO)