Cet article date de plus de six ans.

Fusillade à Woippy : la garde à vue du tireur présumé va se prolonger

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Fusillade à Woippy : la garde à vue du tireur présumé va se prolonger
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Samedi 30 mai, un homme en état d'ivresse a ouvert le feu en pleine rue à Woippy, près de Metz. Une jeune femme est décédée. Plusieurs personnes ont été blessées.

Une fusillade a éclaté samedi 30 mai à Woippy (Moselle). La nuit était tombée sur ce quartier sensible de la ville quand un homme en état d'ébriété a ouvert le feu en pleine rue. Son arme, un pistolet 9 mm. Tout le monde s'est enfui. Très vite, des policiers ont repéré l'homme, puis l'ont l'immobilisé avec un Taser. Mais le tireur avait déjà tué. Une jeune femme d'une vingtaine d'années a été mortellement touchée au pied de son immeuble.

Un différend entre le tireurs et certaines victimes ?

Au total, le tireur a ouvert le feu au moins 15 fois et touché trois autres personnes. Deux sont gravement blessées. Parmi eux, le frère de la jeune femme décédée. "Il est ce soir dans un état critique", rapporte le journaliste de France 2. Le suspect, qui habite la ville, a-t-il tiré au hasard ? Selon le procureur, l'origine du drame pourrait être un différend entre le tireur et certaines victimes. La garde à vue du tireur présumé va se prolonger. Il devrait être présenté à un juge lundi 1er juin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.