Fusillade à Roye : le suspect était sous l'emprise de l'alcool

L'émotion est vive à Roye, 24 heures après la fusillade qui a fait quatre morts, dont un gendarme.

France 3

La commune de Roye dans la Somme est sous le choc depuis hier, mardi 25 août et le coup de folie d'un homme. Il a tué quatre personnes et en a blessé trois autres dans un camp de gens du voyage. L'homme était sous l'emprise de l'alcool.

Hier, vers 17 heures, un homme de 73 ans, avec 2,28g d'alcool dans le sang, muni d'un fusil de chasse, entre dans le camp et tire sur une famille. Le grand-père, la mère et son bébé de six mois succombent, un autre enfant est blessé. Le suspect sort ensuite du camp et se retrouve face aux gendarmes. "Il a fait feu en direction des gendarmes, d'abord sur les véhicules puis sur les gendarmes eux-mêmes en blessant deux d'entre eux dont l'un est décédé", a déclaré Bernard Farret, procureur d'Amiens.

Émotion à Roye

Le suspect a tiré une trentaine de coups de fusil. Dans cette commune de 6 000 habitants, nombreux sont ceux qui connaissaient le gendarme décédé. Dans cette petite ville, c'est l'incompréhension, les gens du voyage n'avaient jamais posé de problèmes. "Très surprise, il n'y a jamais rien eu à Roye. Avec les gens du voyage, on n’a jamais eu de soucis, ils sont comme tout le monde, ils ne nous ont jamais embêtés", confie une habitante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes montent la garde sur les lieux de la fusillade, le 25 août 2015 à Roye (Somme).
Des gendarmes montent la garde sur les lieux de la fusillade, le 25 août 2015 à Roye (Somme). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)