Elisa Pilarski : l’enquête pointe du doigt la responsabilité de son compagnon

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Elisa Pilarski : l’enquête pointe du doigt la responsabilité de son compagnon
FRANCE 3
Article rédigé par
E.Lagarde, L.Hauville - France 3
France Télévisions

Christophe Ellul a été mis en examen pour homicide involontaire après la mort en novembre 2019 de sa compagne, Elisa Pilarski, mordue par son chien, Curtis.

Plus d’un an après la mort d’Elisa Pilarski, l’enquête pointe du doigt la responsabilité de son compagnon, le propriétaire du chien qui l’a mordu, Curtis. Christophe Ellul vient d’être mis en examen pour homicide involontaire. Le procureur de Soissons, Julien Morino-Ros, estime que l’animal a “fait l’objet d’un dressage au mordant, forme d’apprentissage interdite en France et pouvant relever d’actes de maltraitance animale”. 

Christophe Ellul reste partie civile

Pour l’avocat de Christophe Ellul, cette mise en examen était attendue. “Il va continuer à se défendre, ça ne va pas lui enlever sa qualité de victime et de partie civile, parce que n’oublions pas qu’il a perdu sa compagne et son enfant qui a été déchiqueté dans ce drame”, estime Me Alexandre Novion. En novembre 2019, Elisa Pilarski, enceinte de sept mois, avait été retrouvée morte au milieu d’une forêt, mordue aux membres et à la tête. Son compagnon a toujours refusé de croire que son chien avait mordu sa compagne, ce qu’affirme une expertise scientifique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.