Fausse agression islamiste : le responsable des Restos du cœur de Montreuil condamné à six mois de prison ferme

Le gérant bénévole des Restos du cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis), a été condamné à six mois de prison ferme, jeudi, pour avoir inventé une agression islamiste, déclenchant le protocole attentat.

L\'antenne des Restos du cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis), photographiée le 26 novembre 2012.
L'antenne des Restos du cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis), photographiée le 26 novembre 2012. (MAXPPP)

Richard S., gérant bénévole des Restos du cœur de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, a été condamné à six mois de prison ferme, par le tribunal de Bobigny, pour avoir inventé de toutes pièces une agression islamiste, a indiqué son avocat à franceinfo, jeudi 15 mai. Cette condamnation pour dénonciation de crime ou de délit imaginaire est le maximum encouru pour cette infraction. La peine prononcée est conforme aux réquisitions du parquet prononcée lors de l'audience en mai.

Retrouvé un couteau dans l'abdomen

Le 1er juillet 2016, les secours avaient retrouvé le bénévole, âgé de 59 ans, dans le local des Restos du cœur avec un couteau dans l'abdomen. Il avait déclaré aux enquêteurs avoir été agressé par un couple qui aurait crié "Allah Akbar". Le protocole attentat avait alors été déclenché.

Quatre jours après, Richard S. avait été placé en garde à vue. Lors de l'audience, le prévenu avait maintenu sa version des faits. Son avocat a annoncé faire appel de cette décision.