Toulouse : des habitants encore traumatisés par l'explosion de l'usine AZF

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Toulouse : des habitants encore traumatisés par l'explosion de l'usine AZF
FRANCE 3
Article rédigé par
L. Nahon, N. Auer, C. Dechassey - France 3
France Télévisions

Le 21 septembre 2001, à Toulouse (Haute-Garonne), une énorme explosion a soufflé entièrement l'usine AZF. La catastrophe a fait 31 morts et plus de 2 500 blessés. Vingt ans plus tard, le traumatisme est toujours présent. 

Depuis 20 ans, pour entendre, Pauline Miranda est obligée d'appareiller son oreille droite blessée. Son tympan gauche a été totalement détruit lors de l'explosion de l'usine AZF, à Toulouse (Haute-Garonne), le 21 septembre 2001. "Ce 21 septembre sera marqué en moi à vie", déplore-t-elle. Ce jour-là, à 10h17, une énorme déflagration a secoué le sud de la ville rose. L'usine chimique AZF venait d'exploser, avec 300 tonnes de nitrate d'ammonium.

"C'était l'apocalypse"

Le site industriel a été comme rayé de la carte. Le bilan s'est élevé à 31 morts. Pauline Miranda était en voiture sur une des routes qui longeaient l'usine. Vingt ans après, elle est toujours hantée par ce qu'elle a vu : "Je n'ai pas vécu la guerre, mais honnêtement, au moment de l'explosion, voir des trous béants de partout, les gens qui étaient dans la rue, ensanglantés... Les gens avançaient comme un exode, c'était l'apocalypse." L'onde de choc s'est propagée à plus de 80 km autour de l'usine, et 30 000 foyers ont été touchés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Explosion de l'usine AZF de Toulouse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.